Le Lavoir de Mousquette
Accueil Village Patrimoine et Histoire
  Imprimer
Tweet
Le Lavoir de Mousquette
JPEG - 347.3 ko

Restauré en 1989 par des bénévoles de la commune, le lavoir de Mousquette est situé en bordure du chemin rural très pentu dit de "Planté" au nord du village. Ce lavoir fut construit vers 1885 par Isidore Dandieu, de la maison "Mousquette", alors maire de la commune, dans une parcelle lui appartenant, où une source abondante jaillissait. A l’origine, ce fut un petit bassin rectangulaire, sans couverture, sans margelle ni muret bétonné, simplement bordé de dalles de pierres inclinées sur lesquelles les lavandières, à genoux, s’activaient, souvent durant des heures. Vers 1890, on couvrit ce lavoir public par un auvent constitué d’une élégante charpente reposant sur quatre poteaux de bois. A l’extrémité sud du lavoir, le point de jaillissement ("l’oéilh"), l’œil de la source alimentant le bassin du lavoir fut aménagé en 1989. Un abri en pierres de taille fut batî pour cette fontaine (La Hoùn) consacrée à Ste Anne. Une Statue de la vierge("Notre dame du sourire") dûment bénie et consacrée fut installée dans une niche ménagée à cet effet. Autrefois lieu de travail et de rencontres pour nos laborieuses ménagères Saint Cricquoises, le lavoir de Mousquette est aujourd’hui un site accueillant, un lieu de mémoire fleuri , emprunt de charme et de poésie, propice au recueillement.


Ci-dessous, un petit poème sur le lavoir envoyé par les élèves de l’école primaire :

Le lavoir Les pierres , réchauffées par le soleil couchant,Se réveillent sous la mousse. Bois des poutres et cailloux se mariant , Dans une teinte douce. C’est l’heure, où le promeneur, Dont les pas glissent Quête un instant de bonheur. Et regrettant le temps qui passe, Caresse de sa main lasse Le rebord lisse. Par magie, l’eau s’allume de mille pépites. C’est l’hortensia, ou le rosier, C’est l’acacia ou le palmier, Fleurs sauvages ou en paniers, Qui jouent à filtrer les derniers Rayons qui fuient si vite. En continu, la fontaine chantonne. Dans son abri de pierre, une madone Sourit au promeneur. Lieu charmeur, Lieu de sérénité. Refuge du promeneur, Par un beau soir d’été. Le promeneur d’un soir d’été à Saint- Cricq